Conférence – Plénière – 4 avril

AGIR POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE DE NOS TERRITOIRES

Les Réserves de biosphère, des outils pour répondre localement aux objectifs internationaux de développement durable

Conférence publique avec les représentants des 302 Réserves de biosphère du réseau EuroMAB (36 pays), des acteurs du développement durable, des experts, des chercheurs, des élus, des représentants de l’UNESCO, de l’Etat et d’organismes français (AFB, fédération des PNR, grands organismes de recherche) …

9h00 – Accueil des participants

10h00 – Prises de parole protocolaires

Jean-Jacques de PERETTI,
Maire de Sarlat-la-Canéda 

Germinal PEIRO,
Député de la Dordogne, Président du Conseil départemental, Président d’EPIDOR

 

Benjamin DELRIEUX
Conseiller régional, 
Représentant Alain ROUSSET
Président de la Région Nouvelle-Aquitaine

 

11h00 – Conférences d’ouverture : les enjeux de la préservation de la biodiversité

Christophe AUBEL

Directeur de l’Agence Française pour la biodiversité

L'Agence Française pour la biodiversité

La loi pour la reconquête de la biodiversité inclut la création d’une Agence française pour la biodiversité (AFB), créée le 1er janvier 2017. La diversité des expériences acquises dans le cadre du programme MAB, sont de nature à nourrir les travaux de l’agence.

Quelques mots sur Christophe Aubel

Christophe Aubel est instituteur de formation. Il s’est engagé, il y a une trentaine d’années dans le monde associatif pour la protection de la nature comme bénévole. Depuis bientôt 15 ans, il était le directeur de d’Humanité et Biodiversité, présidée par Bernard Chevassus au Louis, et dont Hubert Reeves est le Président d’honneur. En février 2016, Christophe Aubel a été désigné à la tête de l’ Agence française pour la biodiversité (AFB).

Résumé complet de l'intervention de Cristophe Aubel

La détérioration de notre planète s’accroît chaque année. Le réchauffement climatique et l’érosion de la biodiversité se poursuivent à un rythme accéléré. Personne ne sait quel sera l’état du vivant sur cette planète dans cinquante ans.  Aujourd’hui se prennent des décisions qui vont influencer l’habitabilité de la Terre pour des milliers d’années. La loi pour la reconquête de la biodiversité inclut la création d’une Agence française pour la biodiversité (AFB), créée le 1er janvier 2017. L’Agence vient en appui des politiques publiques pour la préservation de la biodiversité, elle a aussi pour objectif d’encourager la prise en compte de la biodiversité dans tous les secteurs et dans tous les territoires . Pour ce faire, elle s’appuie notamment sur des  missions de connaissance, de mobilisation citoyenne, de gestion d’aires protégées, de contrôle des usages, d’expertises, de formation… Dans le cadre de toutes ces  missions, la diversité des expériences acquises dans le cadre du programme MAB, sont de nature à nourrir les travaux de l’agence.

Meriem BOUAMRANE


Spécialiste du programme MAB, UNESCO
Coordinatrice du réseau EuroMab

Le programme MAB et son Réseau mondial de réserves de biosphère : quelles valeurs à partager et à vivre ensemble?

La désignation en Réserve de biosphère est bien plus qu’une reconnaissance internationale, qu’un label : elle implique un engagement et une responsabilité de la part des nombreux acteurs qui y vivent et qui y travaillent. La désignation en réserve de biosphère nous rappelle que nous, les êtres humains, nous faisons partie du vivant et qu’il est de notre devoir et de notre responsabilité de transmettre cette vie, et toutes ses possibilités à nos enfants.

Quelques mots sur Meriem Bouamrane

Meriem Bouamrane est économiste de l’environnement, spécialiste du programme pour le  Programme sur l’homme et la biosphère, MAB, Division des sciences écologiques et de la terre de l’UNESCO. Elle coordonne le réseau EuroMab.

Elle anime des programmes de recherche et de formation sur les accès et usages de la biodiversité, les approches participatives et la concertation, dans les Réserves de biosphère qui en sont les sites de recherche et de démonstration.

Elle est également membre du conseil scientifique du PECS (Programme sur le changement des écosystèmes et société) de l’Université de Stockholm.

Résumé de l'intervention de Meriem Bouamrane

La désignation en Réserve de biosphère est bien plus qu’une reconnaissance internationale, qu’un label : elle implique un engagement et une responsabilité de la part des nombreux acteurs qui y vivent et qui y travaillent. La désignation en réserve de biosphère nous rappelle que nous, les êtres humains, nous faisons partie du vivant et qu’il est de notre devoir et de notre responsabilité de transmettre cette vie, et toutes ses possibilités à nos enfants.

Aujourd’hui plus que jamais, face à l’incertitude, dans un monde en profonde mutation, il est essentiel de se souvenir des principes et des valeurs qui fondent notre humanité commune. Il est urgent de se relier les uns aux autres par le partage et l’incarnation de valeurs qui respectent la vie dans toute sa diversité, dans toutes ses opportunités. Le Programme MAB et son réseau mondial de réserves de biosphère prend cette responsabilité, en partageant ses expériences, ses ressources, ses expertises, ses solutions en matière de développement durable pour inspirer le monde à repenser ses liens et sa co-dépendance au vivant, de manière positive et solidaire.

Didier BABIN

Président du MAB France

Président du Conseil International de Coordination du Programme MAB de l’UNESCO

 

Le MAB : vision d'un avenir commun et responsable pour des sociétés prospères en harmonie avec la biosphère.

La biodiversité c’est le tissu vivant de la planète et le programme MAB l’un de ces tissus humains essentiel pour faciliter les relations entre les êtres humains à propos de la biosphère. Depuis plus de 45 ans la vision ambitieuse et innovante du MAB a essaimé la société toute entière en particulier à travers la généralisation du concept de développement durable.

Quelques mots sur Didier Babin

Didier Babin est géographie au CIRAD et professeur associé à l’Université du Québec à Montréal. Il se consacre actuellement à la comptabilité écosystémique afin d’intégrer le capital naturel dans les comptabilités nationales et des entreprises. Il a travaillé à la Convention sur la Diversité Biologique sur « biodiversité et éradication de la pauvreté » et a été, à cette occasion, membre de l’équipe technique des Nations Unies pour la préparation des Objectifs de Développement Durable adoptés en 2015.

Résumé de l'intervention de Didier Babin

La biodiversité c’est le tissu vivant de la planète et le programme MAB l’un de ces tissus humains essentiel pour faciliter les relations entre les êtres humains à propos de la biosphère. Depuis plus de 45 ans la vision ambitieuse et innovante du MAB a essaimé la société toute entière en particulier à travers la généralisation du concept de développement durable.

 Aujourd’hui, la durabilité devrait être un mode de vie normal … presque obligatoire. Chaque réserve de biosphère contribue avec ses moyens et dans son propre contexte à répondre à ce défi. Le réseau EuroMAB et le Réseau Mondial des Réserves Biosphère sont les lieux de partage et d’échange pour inspirer, transmettre et propager des solutions au-delà de nos communautés et pour élargir nos zones d’influence bien au-delà des sites reconnus comme réserves de la biosphère. Face aux menaces sans précédent sur les conditions de vie sur Terre, il est urgent d’agir concrètement à une large échelle pour le bénéfice des générations actuelles et futures, et pour notre si singulière planète.

12h30 – Déjeuner

14h00 – Témoignages et retours d’expérience de Réserves de biosphère Européennes et Nord-américaines

En ce début de siècle, la prise de conscience des enjeux environnementaux doit se traduire par un mot d’ordre : agir ! Parce qu’elles permettent l’adhésion de tous, les réserves de biosphère sont des acteurs stratégiques pour accompagner la transformation de notre modèle de développement et le rendre plus durable. Elles promeuvent la connaissance et l’expérimentation. Elles inscrivent leurs actions dans un cadre souple, non réglementaire, désintéressé et cohérent à l’échelle de l’Europe et plus largement de la planète entière. Elles travaillent en réseau et sont placés sous l’égide de l’UNESCO. Les témoignages de plusieurs Réserves de biosphère, dans un format court et dynamique, dresseront un panorama de leur action concrète en faveur de la transition écologique et de la réalisation des dix-sept objectifs de développement durable adoptés par les pays de l’Organisation des Nations Unies.

16h00 – Pause

16h30 – Attendus des 15èmes rencontres de l’EuroMAB

Meriem BOUAMRANE

Spécialiste du programme MAB, UNESCO
Coordinatrice du réseau EuroMab

 

Objectifs, modalités de travail et résultats attendus des 15èmes rencontres de l’EuroMAB

17h00 – Fin de la journée

Pour s’inscrire à cette journée spécifique du programme Euromab20017, Merci de prendre contact avec Epidor.